Le-Blackbird
29-03-2022

Le SR-71 BLACKBIRD

5 minutes de lecture

L'avion SR-71 Blackbird est l'un des appareils les plus connus quand on parle d'avions espions. Découvrez aujourd'hui avec nous son histoire, ses caractéristiques ainsi que de nombreuses autresinformations passionnantes ! Cet avion a marqué l'histoire de l'aviation, ne ratez donc les prochaines lignes sous aucun prétexte !

sr 71 blackbird

L’AVION D’ESPIONNAGE

L’AVION LE PLUS RAPIDE DU MONDE

Le SR-71 et Blackbird,plus connu comme "l'avion d’espionnage", est resté l’avion le plus rapide au monde. Même une cinquantaine d’année après sa fabrication, il est toujours capable de voler plus haut et plus vite que n’importe quel autre avion non propulsé par fusée

Plus rapide que le Concorde, il a parcouru les 3 508 miles qui séparent New York et Londres en 1 h 54 min. Il détient également depuis le 28 juillet 1976 les records de vitesse (3 529 km/h) et d’altitude (25 920 m).

Le fuselage de l’avion possédait des composants jamais utilisés auparavant dans un avion, ce qui le faisait être extrêmement difficile à repérer par les radars soviétiques.

avion-miniature-sr-71-blackbird

UN AS DU CAMOUFLAGE

Comme le Blackbird volait à une hauteur inatteignable par les missiles ennemis, rien ne pouvait l’atteindre, car il était plus rapide qu’un missile et invisible sur les radars.

Il apparaissait plus grand qu’un oiseau et plus petit qu’un homme sur les radars ennemis. Il pouvait entrer et sortir du territoire aérien ennemi sans gêne pour effectuer ses missions d’espionnage.Grâce à cette capacité, aucun Blackbird n’a été déjà abattu par un tir ennemi. En revanche,l’avion était peu fiable, en effet,12 des 32 appareils ont été détruits suite à des accidents. Une mission pour le Blackbird demandait unetrès grosse main d’œuvre pour le rendre opérationnel, comme pour une mission spatiale.

LE SR 71, UN ATOUT POUR LA CIA

LE CONTEXTE HISTORIQUE

Dans les années 60, un avion d’espionnage modèle U-2 fut abattu dans la zone aérienne soviétique pendant une sortie de repérage. Le gouvernement américain tenta de camoufler l’affaire en affirmant aux autorités soviétiques que l’avion était un avion de recherche météorologique perdu.Seulement,l’histoire n’a pasconvaincu legouvernement soviétiquequia ensuite publié des images du pilote ainsi que l’équipement de surveillance de l’avion. 

image-SR-71

Cet incident eut des effets dramatiques sur la guerre froide, et renforça la demande d’un nouveau modèle d’avion d’espionnage capable d’échapper aux radars et aux tirs anti-aériens. À l’époque, la CIA recherchait un avion capable d’être en croisière à plus de 90 000 pieds ou plus encore, tout en maintenant une grande vitesse et camouflage.

image-sr-71-blackbird

La responsabilité de concevoir un avion aussi complexe appartenant à Clarence "Kelly" Johnson, l'un des concepteurs d'avions les plus célèbres au monde, et à sa branche d'ingénierie secrète chez Lockheed

"Tout devait être inventé. ", se souvient Johnson, qui est décédé en 1990, l'année même où les Blackbirds ont été mis hors service. 

 L'A-12 a été le premier avion Blackbird, et il a volé pour la première fois le 30 avril 1962. En tout, 13 A-12 ont été construits et l'avion a été utilisé par laCIA dans le cadre d'un programmeclassé “secret défense” à accès restreint.

image-sr-71-blackbird

UN AVION INDÉTECTABLE AUX RADARS

Approuvé par Eisenhower qui recherchait un avantage stratégique dans la reconnaissance aérienne, il est secrètement conçu par Lockheed en 1950. Cet avion si particulier pouvait voler à la frontière entre l’atmosphère etl’espace et éviter les radars des missiles ennemis dans une ère où les drones, mais aussi les satellites de surveillance n’existaient pas encore. Son atout principal était de survoler les régions ennemies sans se faire détecter ou abattre.

eurofighter-produit-aviateur-solitaire

C’est grâce à sa peinture noire qui aidait à dissiper la chaleur de friction dans l'atmosphère,qu’il récolta le nom de “Blackbird.” Son long fuselage mince, luidonner une apparence qu’aucun autre n’avait eu avant. D’après l’historien Peter Merlin, auteur de “Design and dévelopment of the Blackbird”, l'avion conçu en 1950, semblait venir du futur.

Ilapparaît comme plus organique que mécanique en raison de la façon dont le fuselage se plie et l'aile se courbepour être totalement aérodynamique.

Image-sr-71-blackbird

LE DÉFI TECHNOLOGIQUE DU BLACKBIRD

DES CONDITIONS EXTRÊMES 

En raison des circonstances extrêmes rencontrées à haute altitude, les pilotes ont dû adapter leur comportement de manière unique. 

Ils portaient principalement une combinaison spatiale,les mêmes tenuesqueles astronautes porteront plus tard les équipements des navettes spatiales.

 "Le cockpit devenait extrêmement chaud pendant les vols à grande vitesse, au point que les pilotes réchauffaient leurs repas en appuyant leurs mains contre le hublotdurantles missions prolongées.",selon les dires des spécialistes.

image-sr-71-blackbird

UN FUSELAGE EN TITANE CONTRE LA CHALEUR

L’avionpouvait atteindre une vitesse de 2000 mph,par conséquent, la friction crée par une telle vitesse pouvait chauffer un fuselageclassique jusqu'à ce qu'elle fonde. C’est pour cela que l’avion a été créé en titane, un matériel quipeutrésister à de très hautes températures tout enconservant sa légèreté. Ce changement de matériel apporta aussi une révision des outils conventionnels qui devaientégalement être en titane aussi pour éviter de se casser. 

D'autres avions de l'époque pouvaient théoriquement approcher cette vitesse, mais il fallait des matériaux solides. Les températures prévues sur les ponts d'attaque de l'avion dépassant les 1 000 degrés Fahrenheit, la gestion de la chaleur a présenté une série de défis en termes de conception et de matériaux. L'alliage de titane était la seule alternative, offrant la résistance de l'acier inoxydable, un poids relativement léger et une durabilité à des températures excessives.

image-sr-71-blackbird

Les premiers avions ont volé sans être peints, avec une peau en titane argentique. Ils ont été peints en noir pour la première fois en 1964, après qu'ondécouvreque la peinture noire, qui absorbe et émet bien la chaleur, pouvait contribuer à abaisser la température de la cellule entière. Le "Blackbird" était créé.

produit-mig-fulcrum-aviateur-solitaire

UN AVION QUI EN A INSPIRÉ D'AUTRES 

L'A-12 s'est rapidement transformé en une version conçue comme un intercepteur - un avion de combat - et non plus comme un simple avion espion. Pour être précis, cela signifiait l'ajout de missiles et d'un second cockpit, permettant à un membre de l'équipage de faire fonctionner l'équipement radar.

Le YF-12 était le nom donné à ce modèle d’avion qui ressemblait au A-12, à l'exception du nez. Bien que l'A-12 reste un avion “top secret”, le président Lyndon B. Johnson a révélé l'existence de l'YF-12 en 1964, et l'US Air Force en possédait eten entretenait trois. 

Un troisième modèle, le M-21, a été produitdurant la même période et comportait une perche à l'arrière pour attacher et déployer l'un des premiers drones. Deux prototypes ont été construits, mais le programme a été arrêté en 1966 en raison d'une collision entre un drone et son vaisseau-mère, qui a tué l'un des opérateurs.

image-sr-71-blackbird

Bien qu'aucun Blackbird n'ait jamais traversé l'espace aérien soviétique, ils ont joué un rôle clé dans la guerre froide et ont mené des opérations sur d'autres zones critiques comme le Moyen-Orient ou le Vietnam.

 En 1976, le SR-71,autre version du Blackbird,a établi les recordsinégalés jusqu’à présent : il a volé à une hauteur constante de 85 069 pieds ainsi qu'une vitesse de pointe de 2 193,2 miles par heure, soit Mach 3,3. L'émission a été annulée en 1990, avec une courte reprise au milieu de la décennie.  

Le Blackbird prit son envol une dernière fois en 1999, opérée par la Nasa qui voulait faire des recherches à haute vitesse et altitude. Depuis, les Blackbirdsont exposés dans desmusées. 

joignez-le-style-a-l-agréable


La newsletter du pilote !