Avion Harrier
02-02-2021

Avion Harrier : le premier décollage vertical ?

6 minutes de lecture

Aujourd’hui on se retrouve avec à un avion de chasse hors du commun. L’aéronef militaire dont on va parler est un avion qui fait encore rêver aujourd’hui. De facto, cet avion à réaction est un des premiers avions à avoir su décoller verticalement tout en étant fiableEn effet, le Hawker Siddeley harrier est le premier avion militaire britannique qui à la capacité de décollage et d’atterrissage vertical. Durant la Seconde guerre mondiale par exemple, La Luftwaffe avait aussi essayé d’élaborer un chasseur à réaction de ce type mais le succès n’était pas au rendez-vous.

Avion Harrier

C’est un épisode qui va vous plaire j’en suis sûr. Chaque personne qui est intéressé par les avions militaires et les forces aériennes atypiques est aussi particulièrement intriguée par le décollage vertical. Cela parait si futuriste quand on y pense. Alors, on verra que ce type d’aéronefs militaire, n’a pas forcément plus d’avantage concernant le combat aérien mais, ils sont intéressants pour d’autres aspects que nous verrons ensemble ici. Attachez votre ceinture, et on y va !

I) Le Harrier Jump Jet

A) Le premier avion performant qui peut décoller verticalement

Le Harrier Jump Jet est donc le premier avion qui peut décoller et atterrir ou bon lui semble et à la verticale. C’est avant tout une famille d’avions d’attaque à réaction qui a été développé par Hawker Siddeley. C’est à la fin des années 1960 que la Royal Air Force décida de commander les variantes Harrier GR.1 et GR.3. L’US Marine Corps a aussi longuement utilisé cet avion dans les années 1970 mais sous l’appellation : AV-8A. À l’époque, la volonté de créer des avions à décollage vertical était fondamentale mais peu de constructeurs aéronautiques réussissaient leur projet.

Avion Harrier, décollage vertical

B) Un avion préparé pour le combat rapproché

C’est un avion qui a été conçu mais aussi utilisé pendant la guerre froide. La RAF a ainsi utilisé une grande partie de leurs harrier Jump Jet en Allemagne de l’Ouest dans le but de faire face à une éventuelle invasion de la part des Soviétiques. Quant à elle, l’USMC a utilisé ses avions lorsqu’elle avait besoin d’appui aérien rapproché. Pour se faire, les avions étaient positionnés sur des bateaux amphibies ou dans des bases d’opérations avancées.

Avion harrier escadron

C) De grandes capacités pour peu de résultats ? 

De fait, c’est tout de même un avion qui a été conçu pour qu’il ait la capacité d’opérer à partir de bases improvisées tels que des champs, des parkings, etc. sans avoir nécessairement besoin d’une base aérienne. Cependant, Malgré le fait que cet avion avait la capacité unique d’atterrir et de décoller à la verticale à travers des pistes inexploitables, il a été longuement critiqué. Eh oui, son taux d’accidents est particulièrement élevé et son processus de maintenance prenait lui aussi un temps fou.

F-14 miniature

D) Ses caractéristiques

  • Longueur : 13 m
  • Envergure : 6.98 m
  • Hauteur : 3.28 m
  • Poids maximal : 7.710 kg
  • vitesse maximale : 877 km/h
  • Moteur : Pegasus 6 

II) Le McDonnelle Douglas AV-8B Harrier II

A) Un modèle d'avion militaire aux multiples rôles

Cet avion de guerre est l’avion d’attaque au sol monomoteur qui correspond à la deuxième génération de cette famille d’avions. Tout comme son prédécesseur, le Harrier II est un harrier Jump Jet qui est capable de décoller et d’atterrir comme bon lui semble où bon lui semble. C’est à la fin des années 1970 que ce modèle a été conçu et il a été utilisé pour réaliser des missions précises.

AV-8B Harrier II

L’Harrier II est utilisé pour des attaques légères, comme appuie aérien ou comme avion de reconnaissance de l’armée. Cet avion est donc une variante de l’AV-8B et fut utilisé par l’armée britannique.

B) Un réelle volonté de supprimer tous les défauts du premier modèle

Le projet d’un Harrier II n’est pas venu seulement de l’initiative britannique mais est bien l’objet d’une coopération entre les Etats-Unis et le Royaume-Uni. Leur volonté est de réduire à néant les défauts du premier modèle que l’on a vu précédemment. Mais comment faire ?

AV-8B

Dans un premier temps, ils ont changé le moteur. Ils ont choisi un moteur Pegasus qui est plus grand mais surtout bien plus puissant. Cela permet à l’avion de combat d’aller plus vite et à plus haute altitude tout en économisant du carburant. Le projet semblait alors parfait mais est ce que l’AV-8B devint l’Harrier II ?

C) Un projet mené à l'abandon ? 

Pour être précis, il aurait pu mais le Royaume-Uni a manqué de budget et abandonna ce projet en 1975. Leur idée fut donc de prendre le modèle de base et de le modifier. McDonnell Douglas a donc profondément modifié le Harrier AV-8A pour qu’il devienne ce fameux AV-8B.  Ce modèle a une nouvelle aile en composite qui est plus grande. Le cockpit est surélevé par rapport au modèle original et le fuselage est redessiné pour que l’avion ait plus d’aérodynamisme. Le moteur Pegasus est aussi changé pour prendre le modèle au-dessus.

messerschmitt miniature

D) Un avion de guerre optimisé 

C’est en 1981 que le Harrier II a pris son envol pour la première fois. Après son premier vol, il est mis en service avec l’USMC en janvier 1985. Le Harrier II a séduit l’armée américaine qui a demandé certaines améliorations au cours du temps. L’avion qui était conçu pour attaquer de jour a été optimisé pour être un fighter de jour comme de nuit avec aussi un radar intégré. Les deux améliorations ont permis de donner naissance à l’AV-8B (NA) et au Harrier II Plus. Le projet a pris de plus en plus d’ampleur et de nombreux partenaires ont rejoint le projet, tels que Boeing et BAE Systems par exemple. En tout, 340 Harrier II ont été produit jusqu’en 2003 !

Harrier II

E) Ses caractéristiques

  • Longueur : 14.5 m
  • Envergure : 9.25 m
  • Hauteur : 3.56 m
  • Poids maximal : 14.100 kg
  • vitesse maximale : 1.065 km/h
  • Moteur : Pegasus 11 mk 105

III) Le Sea Harrier

A) Le Harrier réservé à la Royal Navy

Le troisième avion Harrier que je souhaitais vous montrer est un avion qui est réservé pour la marine. Vous savez, les missions aériennes au-dessus des mers et les missions aériennes au-dessus des terres sont différentes et parfois, un avion qui est bon sur terre ne l’est pas forcément sur mer et inversement. Harrier l’a très bien compris et a procédé à l’élaboration d’un avion Harrier réservé à la Royal Navy.

Sea harrier

B) Un avion utilisé avec les Porte-avions

C’est un chasseur de frappe navale et de défense aérienne. Bien qu’il soit utilisé par la Royal Navy, il est aussi utilisé en Inde auprès de la marine Indienne. Cet avion de combat et de reconnaissance à décollage court et à atterrissage vertical est donc le deuxième membre de la famille des Harrier Jump Jet.  C’est en 1980 qu’il est entré en service dans la Royal Navy. Il avait un rôle précis. Centrés autour des porte-avions, le Seaharrier FRS1 devait défendre les groupes opérationnels aux alentours de ceux-ci.

Seaharrier FRS1

C) Un historique assez complet

Le SeaHarrier a eu l’occasion de servir lors de la guerre des Malouines (une guerre où de nombreuses batailles prirent part dans les airs), et lors de conflits dans les Balkans. Comme on l’a énoncé précédemment, cet avion a été longuement utilisé à partir de portes avions. Il gagna en renommée lorsqu’il était le dernier rempart de la Task Force Britannique durant la guerre des Malouines. Au total, lors de cette guerre, 20 avions ennemis furent abattus alors que seulement 2 Seaharrier ont été détruit (et ils n’étaient même pas dans les airs).

F-16 miniature

D) La version ultime du Harrier

Le constructeur aéronautique a essayé de vendre des modèles en Inde, en Argentine et en Australie durant les années 1980 et seul l’Inde a été séduite par le modèle d’avion de combat. Ensuite, l’entreprise a décidé de concevoir une amélioration du SeaHarrier. Cette mise à jour a été réalisée en 1993 sous le nom de SeaHarrier FA2. Le but était de lui permettre d’utiliser les armes les plus modernes du moment tout en étant plus rapide et plus performant de manière générale grâce à un nouveau moteur.  C’est en 1998 que cette version est fabriquée et n’a été utilisé que 8 ans par la Royal navy !

SeaHarrier FA2

E) Ses caractéristiques

  • Longueur : 14.2 m
  • Envergure : 7.70 m
  • Hauteur : 3.76 m
  • Poids maximal : 11.900 kg
  • vitesse maximale : 1.183 km/h
  • Moteur : Pegasus 11 mk 106

IV) La Conclusion pour plus de Passion

J’espère que ce petit épisode sur l’aviation militaire vous aura plus. En tous les cas, j’imagine la satisfaction qu’un pilote de chasse peut avoir avec de tels avions de combat. Quoi qu’il en soit, si vous souhaitez vous informer de nouveau sur l’aviation de combat ou sur l’aviation militaire française plus particulièrement, n’hésitez pas à suivre ce blog. En passant, je vous conseille l’article sur les avions de chasse de l’US Air Force et celui sur l’aviation militaire française qui sont très intéressants

veste homme aviateur

Aussi, si vous voulez tout savoir du monde de l’aviation, des avions de ligne aux appareils militaires en passant par l’aviation civil, je vous invite à regarder ce que vous proposent nos différents blogs. Regardez aussi notre superbe article sur les meilleurs avions de l'armée de l'air française. Je vous dis à bientôt pour un nouvel épisode !


Soyez au courant