Qui était Henri Guillaumet
14-11-2020

Qui était l'Aviateur Henri Guillaumet

6 minutes de lecture

Une courte biographie de cet aviateur assez méconnu du grand public

Nous allons voir qui était Henri Guillaumet sous différentes thématiques, avec lesquelles nous verrons chronologiquement ce qu’il fit et qui il était. Nous commencerons par ces quelques phrases pour amorcer son histoire.

Monsieur Guillaumet est né le 29 mai 1902 à Bouy et meurt en 1940 à l’âge de 38 ans seulement. On le considère aujourd’hui comme un pionnier de l’aviation, comme un des plus grands aviateurs français. Pilote mythique, mais pourquoi ? Vous le saurez en lisant ces quelques lignes qui lui sont destinées.

Avion Guillaumet

Pour comprendre la vie d’Henri Guillaumet, (et non pas Henry) il faut comprendre les faits élémentaires qui lui permirent d’avoir la vie qu’il a menée. C’est pour cela que nous décrirons son histoire à travers ces grands thèmes :

  • Sa passion pour l’aviation
  • Le contexte militaire qui le touche
  • Ses voyages
  • Ses amis proches
  • Ses exploits

Une passion pour l’aéronautique dès son plus jeune âge.

Malgré la guerre, il s'émerveille déjà en pensant à l'aéronautique

Tout commence en 1908. Du haut de ses 6 ans, on parle d’un évènement international majeur. Il s’agit du premier voyage aérien de plus de 30 km. Le petit Guillaumet trouve dès son plus jeune âge sa vocation. Il veut être aviateur.

avion biplan Guillaumet

En 1916, au milieu de la guerre, un officier de l’armée de l’air lui permit de réaliser son premier exploit. À l’âge de 14, il put réaliser son premier vol. Le baptême de l’air d’un des plus grands pilotes du XXᵉ siècle est alors réalisé avec fraude. Il s’agissait d’un avion à moteur à hélice biplan. C’était un avion tout à fait convenable pour l’époque.

Un contexte compliqué qui forgea l'homme qu'il devint ensuite

En 1918, c’est la fin de cette guerre mais la mort s’empare de son père. Il faut donc comprendre que Guillaumet n’a donc plus de parents à l’âge de 16 ans. Le fait d’avoir vécu la guerre, de ne plus avoir de parents, le tourne encore plus vers l’aviation car il a cette volonté de s’évader et d’être libre.

sac de voyage Image

C’est en 1921 qu’il peut enfin piloter officiellement grâce à son brevet de pilote civil qu’il obtint à l’école de Charles Nungesser. 

Un contexte militaire fort dans la vie d’Henri

Un début difficile avec la Première guerre mondiale

En 1914, la Première Guerre Mondiale éclate. Drame international, Henri assiste à la Grande Guerre de très près. En effet, il est à 10 km de la bataille de la marne. Il ressent la guerre et est très proches mentalement de celle-ci.

Guerre mondiale Guillaumet

On rappelle que c’est avec un officier qu’il réalisa son rêve en 1916. Cet officier était un pilote de guerre qui avait parfois des missions de reconnaissance aérienne.

Il rejoint un régiment de l'armée de l'air

Dès 1922, il part pour le centre d’instruction militaire d’Istres où il est affecté au 38ᵉ régiment de chasse de Thionville, dans la 8ᵉ escadrille. Vous comprendrez qu’à l’époque, c’est le début de l’aviation, il ne s’agit pas d’avions très modernes, mais plutôt d’aéroplane monoplace biplan, parfois biplace. C’est alors à 20 ans qu’il a son premier avion.

C’est en 1940 que se termine l’histoire d’un des plus grands pilotes de l’histoire de l’humanité. Il devait emmener le nouveau haut-commissaire de Syrie au Liban mais fut abattu par erreur et il disparut lui et son camarade en pleine mer. On dit qu’il fit un cri de détresse : « Nous sommes mitraillés… Avion en feu S.O.S, S.O.S… »

Entre deux guerres, courrier

Les voyages de Guillaumet

Bien que l’on connaisse Louis Blériot pour sa traversée de la manche, vous verrez que notre pilote a très rapidement surpassé ce trajet notamment avec la traversée de l’atlantique. Guillaumet, devant assurer le transport du courrier entre plusieurs pays, entrepris une réelle conquête de l’air avec tous ces voyages.

Il devra faire en 1926 ses deux premiers longs vols dans le but d’établir les premières liaisons aériennes entre différents pays.

  • Il commence à Toulouse,passe par Barceloneavant de finir à Alicante.
  • Il fit la même année un trajet de Casablanca à Dakar.

Il fit deux nouveaux voyages sensationnels

  • Il fit un voyage de reconnaissance en allant de Saint-Louis jusqu’au Sénégal
  • En juillet 1928, son voyage le plus long commença. Il vola plus de 6 000 km d’une traite en allant de Saint-Louisà Brazzaville

Blouson aviateur Image

Mais ses voyages ne s’arrêtèrent pas là. Il avait pour mission de battre des records et d’inaugurer certains trajets.

  • En 1929, il fit un voyage allant de l’Argentine jusqu’au Chili.
  • Les péripéties continuent car en 1930, il est d’une aide fondamentale pour la liaison aérienne de l’Atlantique Sud. Son voyage Buenos Aires jusqu’au Chili commença bien mais il dut faire un atterrissage forcé en plein milieu de la Cordillère des Andes à cause d’une tempête de neige. Il s’écrasa près du lac Laguna Diamante à 3250 m d’altitude. Tout le monde aurait péri avec un tel accident mais c’est sans compter son énième exploit. Une fois au sol, il s’est couvert de sacs postaux pendant 48 heures pour se réchauffer. Ensuite, comprenant qu’il n’y aurait personne pour le récupérer, il décida de marcher encore et encore pendant 5 jours et 4 nuits jusqu’à ce qu’un berger le recueilli. Il se disait que sa femme et ses amis espéraient le revoir. Il restait éveillé et pensait à des films et livres qu’il aimait.

Si vous voulez être aussi aventurier que Guillaumet, venez avec nous pour des idées de voyage

crash Guillaumet

En a-t-on fini avec les voyages et les exploits ? Évidemment que non.

  • Il fit sa première traversée de l’Atlantique Sud avec son ami Mermoz en 1934. 2 ans plus tard, il aurait fait plus de 45 traversées de l’Atlantique Sud. Une anecdote pour cet AS de l’aviation.
  • En 1938, il décida alors de s’attaquer à l’Atlantique nord et réussit bien évidemment. Du jamais vu, il entreprit en 1939 un voyage de 28 heures de vol ! En ralliant New York à Biscarrosse.

Chapka de pilote Image

Henri Guillaumet rencontre de grands personnages dans sa vie

Antoine de Saint Exupéry

Avant d’écrire Le Petit-Prince, Saint Exupéry a écrit Terre des hommes et nous allons parler de quelques passages ici car ils concernent directement notre ami Guillaumet

Terre des Hommes est une compilation de souvenirs du pilote Saint Exupéry. Il le publie en 1939. À l’époque, Guillaumet est encore en vie. Il rend hommage à Guillaumet et Mermoz car c’est eux qui l’ont aidé à réaliser ses passions. Après son service militaire il a volé pour l’Armée de l’air française puis a rejoint mermoz et Guillaumet à l’aéropostale.

Avion Saint-Exupéry

C’est grâce à Saint-Exupéry qu’on en apprend plus sur notre pilote. Ils le considéraient à l’Aéropostale comme le meilleur pilote de tous les temps. Le directeur Didier Daurat disait en son temps : « Je  n’en ai pas connu de plus grand »

Ils firent de nombreux vols à deux et c’est grâce à cela que Guillaumet enseigna à Saint-Exupéry comment voir la terre qu’ils survolaient, comment remarquer chaque petit détail et à s’émerveiller sur la moindre chose. Il apprit à vivre pleinement de sa passion.

Il explique qu’ils étaient les pionniers de l’aviation, ils transportaient le courrier entre des pays parfois éloignés (d’où ces fameux voyages en grand nombre de la part de Guillaumet)

Guillaumet et Saint-Exupéry

Concernant la chute d’Henri dans les Andes, c’est Antoine qui parti le rechercher. Henri lui dit ces phrases que l’on peut trouver dans Terre des Hommes : « Ce que je fais, je te le jure, jamais aucune bête ne l’aurait fait ». Il y a cette belle phrase aussi que l’on retrouve dans le livre : « Semblable au boxer qui, vide d’un coup de toute passion, entend les secondes tomber une à une dans un univers étranger, jusqu’à la dixième qui est sans appel »

Mermoz

En 1925, il est engagé grâce à Mermoz à bord du Latécoère qui vient d'une entreprise aérienne, d'une entreprise d’aéropostale.

Guillaumet, Mermoz, Saint-Exupéry

En 1930, juste après sa chute en Amérique du Sud qui pouvait s’apparenter à un traumatisme pour ce célèbre pilote et pourtant, ayant vécu la mort de sa mère, de son petit frère et de son père, son mental d’acier le poussa à continuer sa vie de passionné. C’est pour cela que la même année, il suivit encore Mermoz et obtint un brevet de pilote d’hydravion.

Henri Guillaumet est le plus grand aviateur de l’histoire selon certains mais pourquoi ?

Le meilleur pilote de chasse français de son époque

En 1923, il gagne déjà le concours de tir aérien à bord de son avion de chasse. Une maîtrise parfaite du décollage, une précision hors norme pour son peu d’expérience, il montre de nombreux exploits en peu de temps.

lettres aéropostale

2 ans plus tard, en 1925, il gagne le prestigieux concours de vitesse : Military Zenith. Plus aucun doute, Henri Guillaumet est définitivement fait pour l’aviation. C’est un homme qui se métamorphose complètement lorsqu’il est en vol.

Le grade ultime : la légion d'honneur

En 1928, Guillaumet sauve des aviateurs Uruguayens qui étaient capturés par les Maures. Grâce à ce nouvel exploit, il obtint la Légion d’Honneur à juste titre.

Aéropostale

Transformant son traumatisme (lié à sa chute) en force, Guillaumet retourna en Amérique du sud dès 1931 avec sa femme et fit plus de 390 traversées de cette fameuse chaine de montagnes. On l’appela dès lors : « l’ange de la Cordillère »

Il est lauréat du Prix Henri Deutsch de la Meurthe de l’Académie des sports en 1938. Ce prix récompense un fait sportif pouvant entraîner un progrès matériel, scientifique ou moral pour l’humanité.

Si vous voulez en apprendre plus sur l'invention de l'avion, n'hésitez pas à voir notre article sur Léonard de Vinci. Vous en apprendrez plus à ce sujet. 

Montre pilote image


Soyez au courant