Les meilleurs avions de la seconde guerre mondiale

avril 21, 2020

Les meilleurs avions de la seconde guerre mondiale

Les meilleurs avions de la seconde guerre mondiale

I ) Le meilleur avion de chasse de la seconde guerre mondiale

A) L'importance de l'avion de la seconde guerre mondiale

Il convient à tout le monde que L’époque où les chasseurs étaient le plus décisifs était celle de la seconde guerre mondiale. L’épisode sensationnel décrivant cela est bien évidemment  la bataille d’Angleterre où l’aviation anglaise fut déterminante pour faire face aux chasseurs et bombardiers de la Luftwaffe. Un prochain article verra en détail cette bataille mythique qui fut déterminante sur l’avenir de l’Angleterre de Churchill.

Quels étaient les meilleurs appareils durant la seconde guerre mondiale ? Est-ce que tous les pays avaient de quoi rivaliser les uns des autres ?

B) Nous évaluerons ensemble chaque meilleur avion de la 2ème guerre mondiale

Ce que nous verrons aujourd’hui est avec le plus d’objectivité possible, le meilleur chasseur par pays. Ce qu’il faut comptabiliser est d’une part la performance même de l’avion puis aussi l’aspect économique et de l’utilisation même de l’avion par les gouvernements. Nous ne pouvons pas énoncer qu’un avion qui a été fabriqué en 1945 et qui n’a fait qu’une seule bataille, mais qui a des performances nettement au-dessus de celles du chasseur le plus couramment utilisé, peut être le meilleur avion de la seconde guerre mondiale. En effet, il faut comptabiliser l’utilisation réelle de l’avion en question.

Nous verrons ainsi ensemble chaque avion de guerre allemand 39 45 qui peuvent être parmi les meilleurs ainsi que chaque avion de guerre américain 39 45, puis du côté anglais et de l'URSS. 

Par exemple, en ce qui concerne les chars, Il est clair que le Panzer VI (Tigre) est le meilleur en termes de puissance mais en termes de mobilité il fut un des pires, il connut de nombreuses pannes etc. De l’autre côté on a le char russe T-34 qui fut clairement le meilleur de la seconde guerre mondiale en alliant économie, production et utilité.

II ) Avion allemand de la seconde guerre mondiale

A ) Messerschmitt Bf-109

Le Messerschmitt Bf 109 est un chasseur allemand de la luftwaffe durant la seconde guerre mondiale. Il a été l’appareil principal avec le FW-190 (que nous verrons ensuite) en ce qui concerne la Luftwaffe. Le Bf 109 qui a plus d’une dizaine de versions différentes a été mis en service pour la première fois en 1937. Sa première utilisation ne concernait donc pas la seconde guerre mondiale mais bien la guerre civile espagnole. Son utilisation continua jusqu’à la toute fin de l ’Allemagne Nazi.

bf 109

Lorsqu’il apparut, il était déjà une terreur car il était pour l’époque digne des plus grandes perfections et s’améliorait en fonction du temps et des modifications des modèles. Il eut une construction monocoque entièrement métallique, une verrière fermée et un train d’atterrissage rétractable or, lorsque l’on voit les avions de la première guerre mondiale, on ne voyait pas encore cela. Il était aussi propulsé par un moteur V12 inversé qui était refroidi par liquide. Il fut nommé Messerschmitt 109 par les équipages alliés et certains as allemands bien que ce ne soit pas l’appellation officielle allemande.

Il a été conçu par Willy Messerschmitt et Robert Lusser qui ont travaillé aux Bayerische Flugzeugwerke du début au milieu des années 1930. A la base, le Me 109 a été fabriqué dans l’idée d’i ntercepter les avions qui étaient un danger potentiel pour l’escadron. Il servait ainsi d'e scorte de bombardiers, de chasseurs-bombardiers, de chasseurs de jour, de nuit et par tous les temps, d' avions d'attaque au sol et d'avions de reconnaissance. Son palmares contient aussi le fait qu’il a été fournit a de nombreux Etats pendant la seconde guerre mondiale comme à l’Italie de Mussolini. Il a aussi servi plusieurs pays même après la guerre. Dans l’histoire de l’aviation, l’avion qui a été le plus produit revient au BF 109. En comptant tous ses modèles ( BF 109-G etc etc…) on compte plus de 33 900 appareils construits.

bf 109

Autre fait intéressant est que le bf 109 a été piloté par les trois meilleurs AS du combat de tous les temps qui ont remporté à eux trois : 928 victoires sur le front est notamment en volant avec le jagdgeschwader 52 (qui est la plus prolifique des unités de chasseurs de la Luftwaffe pendant la Seconde Guerre mondiale, avec une revendication totale de plus de 10 000 victoires sur les aéronefs ennemis). On pensera a Erich Hartmann, le meilleur aviateur de tous les temps avec plus de 350 victoires (352). On peut penser aussi à Hans-Joachim  Marseille qui est le plus performant en Afrique du nord avec 158 ennemis abbatus. Il a été piloté par le meilleur As non allemand, par des roumains, des italiens, des croates, des bulgares et des Hongrois. C’est grâce au développement de l’appareil et de son amélioration avec ses differents modèles, que le BF 109 a su rester compétitif avec le temps.

Les armes à feu :

Mitrailleuses MG 131 synchronisées de 2 × 13 mm 

Canon MG 151/20 de 1 × 20 mm en ligne centrale Motorkanone avec 200 rpg ou

1 canon MK 108 de 30 mm en ligne centrale Motorkanone avec 65 rpg (variante G-6/U4)

2 × 20 mm MG 151/20 capsules de canon sous l'aile avec 135 rpg (kit optionnel-Rüstsatz VI)

Fusées : 2 × 21 cm  Wfr. Fusées Gr. 21 (G-6 avec BR21)

640 km/h  à 6.300 m

L'équipage :1

Longueur : 8,95 m 

Envergure :9,925 m

 
B ) Focke-Wulf Fw-190

Le Focke-Wulf Fw 190 Würger est un avion de chasse allemand monomoteur qui a été fabriqué par Kurt Tank à la fin des années 1930. Il a été très utilisé durant la Seconde Guerre mondiale. Cet avion est donc devenu un des éléments principaux de la luftwaffe, on disait qu’il était la force de combat(Jagdwaffe) de la Luftwaffe. Un élément fondamental de cet appareil était son moteur BMW 801 à deux rangées qui était sur la plupart des modèles de Focke-Wulf. Il permettait à l’avion de soulever des charges plus importante que l’impressionnant Bf 109 ce qui lui permettait d’être à la fois : chasseur de jour, chasseur-bombardier, avion d'attaque au sol et, dans une moindre mesure, chasseur de nuit.

Focke-Wulf Fw-190

Le Fw 190A intervient pour la première fois en 1941, bien après le premier bf 109. Les pilotes allemands remarquent que l’avion surpasse très rapidement celui de leurs adversaires dans de nombreux domaines sauf le Spitfire que l’on va étudier en profondeur juste après. Il est supérieur aux avions alliés jusqu’en 1942 avec l’introduction du spitfire Mk.IX amélioré. Il va alors rejoindre le BF 109 sur le front de l’est et rencontrera un nombre incroyable de victoires.

Focke-Wulf Fw-190

Les performances de la série Fw 190A ont diminué à haute altitude (généralement 6 000 m et plus), ce qui a réduit son efficacité en tant qu'intercepteur à haute altitude. Depuis les débuts du Fw 190, des efforts constants ont été faits pour remédier à cette situation avec une BMW 801 turbocompressée dans le modèle B, le modèle C au nez beaucoup plus long avec des efforts pour turbocompresser également le moteur V12 inversé Daimler-Benz DB 603 choisi, et le modèle D au nez également plus long avec le Junkers Jumo 213. Toutes ces modififications ont donné avec le temps un avion très rapide avec le Focke-Wulf Ta 152, qui était capable de vitesses extrêmes à des altitudes moyennes à élevées ( 755 km/h  à 13 500 m). Cependant, ils sont arrivés trop tard pour affecter l'issue de la guerre.

L'équipage : 1

Longueur :8,95 m

Envergure :10,5m

Vitesse maximale :652 km/h à 5.919 m

Les armes à feu :

Mitrailleuses MG 131 synchronisées de 2 × 13 mm (.51 in) avec 475 coups par canon

Canon MG 151/20 E de 4 × 20 mm avec 250 rpg, synchronisé dans l'emplanture de l'aile et 140 rpg en tir libre à l'extérieur dans les supports au milieu de l'aile.

III) Avion Japonais de la seconde guerre mondiale

A) Mitsubishi A6M Zero

Le Mitsubishi A6M "Zero" est un avion de combat à long rayon d'action, anciennement fabriqué par Mitsubishi Aircraft Company, une partie de Mitsubishi Heavy Industries, et exploité par la marine impériale japonaise de 1940 à 1945. Cet avion a été désigné comme étant l’avion principal des portes avions de la flotte japonaise. On rappelle ici que la flotte japonaise comportait 8 porte-avions (durant la bataille de Midway seulement 4 furent réquisitionnés). Cet avion était appelé le Raisen (zéro) car était le dernier chiffre de l’année impériale 2600 (pour nous 1940) lorsqu’il est entré en service dans la marine japonaise. 

Mitsubishi A6M Zero

Lors des batailles entre les Etats Unis d’Amérique et le Japon, on considérait qu’il était le meilleur avion du monde basé sur le porte-avion. Il était très performant et très maniable mais peu blindé. Son rayon d’action était très grand ce qui lui permettait d’agir dans de nombreuses batailles.

Pour l’époque (1940, 1941) il était incroyable. Son ratio d’abattage était de 12 pour 1. Pour la suite des événements, malgré les modifications des modèles de Zéro, les nouvelles tactiques des alliés et les nouveaux appareils qu’ils proposaient pouvaient faire face au zéro. Au fur et à mesure du temps, il y eu de plus en plus de faiblesse quant à la conception de cet avion. (il manquait des ailerons hydrauliques, un gouvernail etc.) Cela le rendait peu manœuvrable à grande vitesse et facilement éliminable. De plus, cet appareil était très léger et il était incapable de posséder un moteur plus puissant. En 1944, les avions alliés sont à la fois aussi manœuvrable que cet avion mais tout en étant plus puissant, plus blindé et plus rapide. Ainsi, cette année, le Zéro avait fait son temps. On reconnait souvent aussi cet avion pour les fameuses opérations kamikazes orchestrées par l’armée japonaise. En terme de production, le zéro est l’appareil japonais le plus produit de l’histoire de la seconde guerre mondiale avec plus de 11 000 appareils construits

Mitsubishi A6M Zero

- Équipage : 1

- Longueur : 9,06 m (29 ft 9 in)

- Envergure : 12 m (39 ft 4 in)

Vitesse maximale : 533 km/h (331 mph, 288 kn) à 4.550 m

2 mitrailleuses d'avion de 7,7 mm (0,303 in) Type 97 dans le capot moteur, avec 500 coups par canon.

Canons de 2× 20 mm Type 99-1 Mk.3 dans les ailes, avec 60 coups par canon.

IV ) Avions anglais de la seconde guerre mondiale 

A ) Spitfire

Le Supermarine Spitfire est un avion de combat monoplace britannique qui a été utilisé par la Royal Air Force et d'autres pays alliés avant, pendant et après la Seconde Guerre mondiale. Il y a comme avec tous les avions que nous voyons aujourd’hui, de nombreuses variantes de ce Spitfire. Par exemple ce Spitfire a connu des modèles avec différentes configurations d’ailes et, il a été l’avion le plus produit par l’armée britannique. Un point important à noter et qu’il faut considérer avec la bataille d'Angleterre, est qu’il a été le seul avion britannique produit en continue pendant toute la durée de la seconde guerre mondiale. C’est un avion qui en a fait rêver plus d’un, chaque pilote de la Royal Air Force était vu comme un héros et c’est aussi ce qui en fait l’avion le plus populaire de toute la seconde guerre mondiale.  

Spitfire

Contrairement au zéro, le spitfire est un avion à court rayon d’action mais à très haute performance. C’est R.J. Mitchell qui est le concepteur en chef de Supermarine Aviation Works en 1928 qui a pensé à ce model. Le but de ce concepteur était d’avoir la vitesse de pointe la plus élevée possible. Après la mort de celui-ci en 1937, c’est Joseph Smith qui devint concepteur en chef et qui supervisa alors le developpement du Spitfire  à travers toutes ses variantes.

Spitfire

Parlons de la bataille d’Angleterre de juillet à octobre 1940. Entre Hurricane et Spitfire on retient surtout ce dernier car il présenta aux anglais une efficacité incroyable face aux Allemands et la Luftwaffe. Malgré cela, les statistiques ont montré que le spitfire avait un ratio plus élevé en terme de victoires et de pertes que l’hurricane. Les pertes étaient plus flagrantes car leur mission était d’engager directement les Bf 109 (avions proches du spitfire en terme d’efficacité)

Canons :

8 × .303 dans des mitrailleuses Browning Mk II* (350 coups par canon)

2 × 20 mm Hispano Mk II (60 coups par arme)

4 × .303 dans des mitrailleuses Browning Mk II* (350 coups par canon)

Canon Hispano Mk II de 4 × 20 mm (120 coups par canon)

2 × 20 mm Hispano Mk II (120 coups par canon)

4 × .303 dans des mitrailleuses Browning Mk II* (350 coups par canon)

Canon Hispano Mk II de 2 × 20 mm (120 coups par canon)

2 × .50 dans les mitrailleuses Browning M2 (250 coups par canon)

Vitesse maximale : 595 km/h

- Équipage : un pilote

- Longueur : 9,12 m

V) Avion américain de la seconde guerre mondiale

A ) P51 mustang

Le North American Aviation P-51 Mustang est un chasseur et chasseur-bombardier américain monoplace à long rayon d'action utilisé pendant la Seconde Guerre mondiale et la guerre de Corée, entre autres conflits. Il a été conçu en 1940 par un équipe dont le chef de conception s’appelle James Kindelberger, en conséquence d’une demande britannique qui faisait déjà face à la Luftwaffe. La commission d’achat demandait à l’époque un avion qui existait déjà : le P 40 sous licence pour la Royal Air Force. Cependant, le chef de conception choisit plutôt de concevoir un chasseur plus morderne et performant. Le premier prototype a vu le jour 102 jours après la signature du contrat.

P51 mustang

Sa conception fut mise à l’œuvre avec comme idée d’utiliser un certain type de moteur : le moteur Allison V-1710. Les utilisations primaires de cet avion était via la Royal Air force comme avino de reconnaissance tactique puis en chasseur-bombardier. Le remplacement de l'Allison par un Rolls-Royce Merlin a donné naissance au modèle P-51B/C (Mustang Mk III) et a transformé les performances de l'avion à des altitudes supérieures à 4 600 m (sans sacrifier la portée), lui permettant de rivaliser avec les chasseurs de la Luftwaffe. La version définitive, le P-51D, était propulsé par le Packard V-1650-7, une version sous licence du Merlin 66 à deux vitesses et à deux étages, et était armé de six mitrailleuses Browning AN/M2 de calibre .50 (12,7 mm).

P51 mustang

En fin 1943, les P-51B et C (puis en 1944 les P-51D) furent utilisé comme escorte des bombardiers pendant les raids que les Etats-Unis et le Royaume Unis orchestraient au-dessus de l’Allemagne. Cet avion fut aussi utilisé lors des attaques en Afrique du nord, au dessus de la mer  Méditerranée, lors d’opération en Italie puis dans le Pacifique.

- L'équipage : 1

- Longueur : 9,83 m (32 ft 3 in)

- Envergure : 11,28 m (37 ft 0 in)

Vitesse maximale : 708 km/h (383 kn)

Armes : mitrailleuses AN/M2 Browning de calibre 6 × 0,50 (12,7 mm) avec 1 840 cartouches au total (380 cartouches pour chacune des deux paires intérieures et 270 cartouches pour chacune des deux paires extérieures)

Les fusées : Fusées T64 H.V.A.R. 6 ou 10 × 5,0 in (127 mm) (P-51D-25, P-51K-10 en marche)

VI) Avion Russe de la Seconde guerre mondiale

A) Yak-9

Le Yakovlev Yak-9 était un avion de combat polyvalent monomoteur monoplace utilisé par l'Union soviétique pendant et après la Seconde Guerre mondiale. Ce Yak fut développé sous modèle du Yak-7B. Il arriva en 1942 lors de la bataille de stalingrad qui fut une bataille mythique en ce qui concerne le revers de tendance de la seconde guerre mondiale. Ce Yak fut un appareil qui put faire face aux Fw 190 et aux Bf 109G avions que les As allemands conduisaient à merveille notamment lors de la bataille de Koursk en 1943.

Yak-9

Le Yak-9 avait un pont de fuselage arrière abaissé et une verrière de vision panoramique. Ses longerons en métal plus légers donnaient au nouveau chasseur la possibilité d'augmenter la charge de carburant et l'armement qui manquait aux modèles précédents à cellule en bois. Cet appareil était très manœuvrable, rapide à basse et moyenne altitude et très facile à contrôler.  

Yak-9

Cet avion est très réputé pour ses gros calibres : Yak-9T avec le 37 mm et le Yak-9K "grand calibre" avec le canon de 45 mm tirant à travers le moyeu de l'hélice pour être utilisé efficacement contre les chars et les avions ennemis, le chasseur-bombardier Yak-9B avec le crochet intérieur derrière le cockpit de bombes pouvant atteindre 400 kg, le Yak-9D à long rayon d'action et le Yak-9DD avec des réservoirs de carburant supplémentaires pour escorter les bombardiers alliés au-dessus de l'Europe de l'Est, le Yak-9U avec le moteur plus puissant et une aérodynamique améliorée. Le Yak-9 est resté en production de 1942 à 1948, avec 16 769 exemplaires construits (14 579 pendant la guerre).

 Armement : 

- Canon ShVAK de 1 × 20 mm, 120 coups

- Mitrailleuse Berezin UBS de 1 × 12,7 mm, 200 coups

Vitesse maximale : 600 km/h à 4.300 m

- L'équipage : 1

- Longueur : 8,5 m

- Envergure : 9,74 m