Comment Devenir Pilote de ligne ?

aviateur, aviation, métier, pilote, pilote de l'air, pilote de ligne -

Comment Devenir Pilote de ligne ?

Comment devenir pilote de ligne ? 

I) Qu’est ce qu’un pilote de ligne ?

Le pilote de ligne a un devoir de sécurité envers tous les passagers de son avion. On a le souvenir auparavant du fait que les passagers applaudissaient le pilote lors de l’atterrissage en guise de remerciement de cette tâche complexe. Il prépare complètement le vol et programme aussi tout ce qui peut se passer pour s’assurer du bon déroulement du vol.

Chaque vol est unique. Le pilote va alors planifier chaque vol en prenant en compte divers critères tels que la météo (pluie, nuageux, tonnerre etc.) tels que la durée du trajet, le trajet en lui-même, et la quantité de carburant nécessaire. Il a un copilote avec qui il planifie tout cela et va entrer chaque donné dans l’ordinateur du vol.

Le pilote doit savoir utiliser toutes les fonctionnalités de son cockpit, connaître tous les différents paramètres et doit s’attendre aux pires imprévus pour savoir y faire face. Il doit aussi savoir parler anglais car les communications avec les passagers se font ici en français puis fondamentalement en anglais aussi.

Nous le verrons avec le point concernant les qualités qu’un pilote doit avoir, mais il passe des visites médicales très fréquemment pour s’assurer de sa bonne santé et de son aptitude à gérer le stress, la pression d’un aspect inattendu etc. Il faut aussi savoir que ces visites médicales assurent aussi sur le fait que le pilote en question peut  faire face à des nuits blanches ou encore au phénomène de décalage horaire et au fait de ne pas forcement voir sa famille quotidiennement.

Boutique : A320 miniature 

 

 

II) Quelles sont les qualités nécessaires pour être un bon pilote ?

Comme nous l’avons précisé précédemment, Lors de l’admission du personnel qui va être chargé du pilotage d’un avion de ligne, ces pilotes vont alors passer une visite médicale d’admission très poussée.

On ne peut pas si facilement devenir pilote de ligne. Les conditions pour le devenir sont très poussées et difficiles. Les infirmités rédhibitoires vont directement empêcher toute acceptation. Il ne faut aussi pas avoir de maladies, de grosses blessures empêchant des mouvements fondamentaux ou empêchant de se concentrer à cause de la douleur.

Cette visite médicale est ensuite renouvelée chaque année. A la moindre défaillance physique, la licence peut vous être retirée. Il faut alors y penser avant de se présenter au concours. Elle est vraiment fondamentale. Elle aide a savoir aussi si on est apte mentalement à être pilote de ligne. En effet, il est parfois arrivé qu’un pilote utilise un vol d’avion pour malheureusement mettre fin à ses jours. Si on le souhaite, on peut passer cette visite médicale dans l’un des Centres d’Expertise Médicale du Personnel Navigant (CEMPN) de manière civile, sans avoir déjà été pilote. Cependant il faut compter 400 euros pour le prix de cette visite.

Boutique : Veste imitation peau de mouton

III) Formation étatique 

Ici, nous parlons d’une formation gratuite mais difficile d’accès. Il faut pouvoir en bénéficier après une certaine sélection. Ce sont des pilotes de l’ENAC. Ces élèves bénéficient d’une formation qui comme celles précédentes touchent à la théorie et à la pratique. La différence ici est que cette formation mène l’élève directement aux des compagnies aériennes qui est potentiellement le moyen pour le pilote de subvenir facilement à ses besoin grâce à de très bons salaires

Il s’agit aussi d’une formation intégré ici de pilote de ligne, de pilote de transport aérien commercial. Contrairement à la formation précédente, elle est ici assurément de 2 ans. Concernant la formation pratique, les futurs pilots vont se préparer à la licence de pilote professionnel avion (CPL(A)), assortie de la qualification de vol aux instruments (IR) sur avion multi moteurs, et au certificat de formation au travail en équipage (MCC).

Les lauréats des concours EPL/U et EPL/P ne suivent qu’une formation pratique plus ou moins longue en fonction de leurs qualifications.

Présentation des concours.

1) EPL/S

Il y a de nombreuses obligations avant de pouvoir concourir ici.

  • Premièrement, on ne peut pas concourir si on ne fait partie de la communauté européenne ou si on ne fait pas partie d’un autre État partie à l’accord sur l’Espace économique européen
  • Avoir plus de 16 ans et moins de 23 ans au 1er janvier de l’année du concours. Il y a un âge limite.
  • Avoir suivi un cursus correspondant à 60 crédits ECTS, soit en classe préparatoire aux grandes écoles, soit dans un cursus de licence scientifique, soit dans une formation conduisant à un diplôme national de niveau III du répertoire national des certifications professionnelles dans le domaine des sciences et technologies
  • En ce qui concerne le service national, il ne faut pas être en situation irrégulière, que tout soit à jour, qu’il n’y ait pas de casier judiciaire compromettant.
  • Quelque chose d’important, comme pour les classes préparatoires aux grandes écoles de commerce, le candidat ne peut pas avoir une infinité d’opportunité pour réussir le concours. Il ne peut pas se présenter plus de trois fois pour devenir pilote de ligne.
  • Enfin l’accès à cette formation de pilote de ligne n’est possible qu’à des candidats reconnus physiquement apte à l’emploi. C’est pour cela qu’ils doivent aussi bien être au courant des normes médicales

Boutique : Blouson Aviateur Homme Cuir Vachette

 

2) EPL/U

  • Premièrement, on ne peut pas concourir si on ne fait partie de la communauté européenne ou si on ne fait pas partie d’un autre État partie à l’accord sur l’Espace économique européen
  • Avoir plus de 17 ans et moins de 28 ans au 1er janvier de l’année du concours. Il y a un âge limite.
  • Ici, contrairement au précédent, il faut impérativement avoir le baccalauréat et d’un diplôme permettant l’inscription en 3eme année de licence scientifique ou technique dans une université française voire aussi avoir 120 crédits via une L2.
  • Avoir fait sa journée d’appel
  • Comme un bon pilote doit savoir parler anglais, il faut aussi avoir réussi l’examen de la langue anglaise de l’appendice 1 du FCL 055 D
  • Il faut être détenteur des examens théoriques nécessaires pour la délivrance de la licence de pilote de ligne (examens pratiqués auparavant 1 an maximum)
  • Enfin l’accès à cette formation de pilote de ligne n’est possible qu’à des candidats reconnus physiquement apte à l’emploi. C’est pour cela qu’ils doivent aussi bien être au courant des normes médicales.

 

3) EPL/P

  • Premièrement, on ne peut pas concourir si on ne fait partie de la communauté européenne ou si on ne fait pas partie d’un autre État partie à l’accord sur l’Espace économique européen
  • Avoir plus de 17 ans et moins de 30 ans au 1er janvier de l’année du concours. Il y a un âge limite.
  • Avoir fait sa journée d’appel
  • Ici, il faut impérativement avoir le baccalauréat et d’un diplôme permettant l’inscription en 3eme année de licence scientifique ou technique dans une université française voire aussi avoir 120 crédits via une L2.
  • Par contre contrairement aux autres ici, il faut déjà être titulaire de la licence de pilote professionnel CPL(A), d’un certificat d’aptitude médicale de classe 1, des examens théoriques pour la licence de pilote ATPL(A) (datés de moins de 18 mois au 1er janvier)
  • Comme un bon pilote doit savoir parler anglais, il faut aussi avoir réussi l’examen de la langue anglaise de l’appendice 1 du FCL 055 D

IV) Formation via air France

Les pilotes Air France sont de plus grande renommée. On atteint ici un des plus haut niveau d’expertise en terme de sécurité des vols, d’expertise technique. Si on s’engage auprès d’Air France, il faut savoir qu’il y a plus de 250 appareils différents. On est pilote directement d’Air France mais aussi par exemple de Transavia et ses boeing.

On débute ici la carrière de pilote à Air France en étant un Officier Pilote de Ligne sur des avions moyen-courrier et c’est plus tard que l’on devient commandant de bord après avoir été sur un long-courrier.  

Cependant, à Air France, on développe les capacités de chacun et après avoir piloté, il est possible de changer de voie professionnelle et de mettre ses compétences au service de la compagnie grâce à de nouvelles fonctions telles qu’instructeur pilote ou alors d’être admis à des missions d’encadrement au sein de la DGOA. (direction générale des opérations aériennes)

Boutique : A380 air france miniature

 

Il y a tout de même des conditions pour postuler

  • Contrairement aux formations précédentes, il n’y a aucune limite d’age.
  • Premièrement, on ne peut pas concourir si on ne fait partie de la communauté européenne ou si on ne fait pas partie d’un autre État partie à l’accord sur l’Espace économique européen, on peut être suisse si on parle couramment français.
  • On ne peut pas essayer 3 fois d’être pilote air France quelle que soit la filière.
  • Aussi, on ne peut pas essayer de postuler après avoir été «éliminé au cours d’une formation Pilote Air France ou Transavia.
  • Ensuite il y a plusieurs options pour participer à ce concours. Soit : BAC + être titulaire de l’ATPL théorique en cours de validité. Soit : être en deuxième année de classe préparatoire aux grandes écoles. Soit : avoir suivi des cours scientifques avec BAC+2  minimum ou alors avoir un master ou master 2 d’une université ou école.
  • Il faut aussi être bilingue en anglais, avec un TOEIC à hauteur de 850 minimum.
  • Enfin, l’aptitude médicale de classe 2 grâce à un medecin agréé et des frais d’inscription de 160 euros seront obligatoire si on n’est pas boursier.

Pour la suite, Nous vous invitons à suivre exactement sur Air France le reste de la formation si vous êtes intéressé.

V) Quelle est la perspective de carrière ?

Les pilotes peuvent se réorienter dans différents domaines de l’aéronautique ou de l’aviation civile. Ils exercent alors des fonctions de conseiller technique ou d’expert auprès de compagnies aériennes, de constructeurs ou de sociétés d’assistance.

Les pilotes peuvent bien évidemment au cours de leur carrière changer de métier. Ils peuvent travailler dans des compagnies privées qui paient bien ou alors choisir un autre domaine tel que le fret. Ils peuvent aussi s’autoriser à dévoiler tout leur savoir auprès de futurs pilotes en se penchant vers la formation, en étant pilote instructeur ou alors conseiller technique.

VI) Qu’en est-il du salaire ?

Les salaires des pilotes varient en fonction des compagnies aériennes, du type d'avion, des distances, de l'expérience du pilote.

Chez Air France-KLM, le salaire moyen pour les personnels navigants est de 13 000 € pour un copilote, 18 000 € pour un commandant de bord. Cette moyenne va dépendre de l’avion et de l'expérience du pilote.

Prenons les officiers de bord : entre l’A320 et l’380, on passe d’un salaire de 5300 euros brut à 12500.

Il en est de même pour le commandant de bord qui gagne 11500 brut en A320 et 19000 brut avec l’A380

Pour les plus sportifs d'entre vous nous mettons à votre disposition un superbe site pour vous prémunir de toutes blessures aux genoux ! Allez jetez un oeil à Knees